LA PISTE

 

Une piste d'escrime mesure 14 mètres de long sur 1,5 à 2 mètres de large. Elle est marquée par des lignes perpendiculaires en divers endroits (centre de la piste, ligne de mise en garde, et limite arrière, outre les 2 derniers mètres doivent être clairement identifiés).

 

Si un tireur sort par l'un des bords latéraux de la piste, l'action est interrompue et les tireurs se remettent en garde en ayant néanmoins fait avancer d'un mètre l'adversaire du tireur qui est sorti ; ce dernier devant donc reculer et se remettre à distance.

Si un tireur sort des deux pieds par le bout arrière de la piste, il est considéré comme touché.

 

Piste d'escrime : C ligne centrale, G ligne de mise en garde, D zone des deux mètres, R zone se recul (ou sortie de piste)

 

Au bord de la piste, un dispositif électrique complexe assure le décompte des touches au cours de l'assaut. Ce dispositif se compose d'un appareil central, de deux enrouleurs (un par tireur) et de fils conducteurs. L'appareil central est relié aux enrouleurs, situés de part et d'autre de la piste, eux-mêmes reliés aux tireurs. Le système d'enroulement du fil conducteur permet de ne pas encombrer la piste car le fil reste tendu en permanence, sans pour autant réduire la mobilité du tireur vers l'avant. Le circuit électrique est complété par un fil de corps qui passe sous la veste du tireur, contre son flanc et par la manche du bras armé, branché dans une prise située derrière la coquille de l'arme.

 

Au fleuret et à l'épée, le bouton situé à l'extrémité de la lame (la tête de pointe) a un rôle d'interrupteur qui permet de compléter le circuit électrique.

Au sabre, dans les épreuves de haut niveau, le fil est remplacé par un boîtier électronique qui transmet à travers les airs le signal à l'appareil d'enregistrement des touches.

 

L'appareil électrique dispose de quatre lumières ; la lumière s'allume du côté du tireur qui touche. La lumière verte ou la lumière rouge (chaque tireur a sa couleur) indique qu'une touche valable a été portée. Les lumières blanches (une pour chaque tireur) indique qu'une touche a été porté mais sur une zone non valable (exclusivement pour le fleuret). Pour l'épée, aucune lumière blanche ne s'allume. Pour juger la validité de la touche, seule l'indication de l'appareil de contrôle fait foi. En aucun cas l'arbitre ne peut déclarer un tireur touché sans que l'appareil ait régulièrement enregistré la touche, sauf dans les cas de sanctions (sortie arrière de la piste des deux pieds ou carton rouge pour une faute).

 

La piste sur laquelle les tireurs évolue est non conductrice, il est donc impossible de porter une touche au sol à moins de toucher en dehors de la piste. Les tireurs ont interdiction formelle de laisser traîner la pointe de leur arme sur la piste durant l'assaut.

 

Afficher l'image d'origine

Appareil afficheur de score

 

Enrouleur